YODEL

On le retrouve beaucoup dans le Tyrol surtout, en Autriche, en Allemagne et en Suisse. Mais il a été découvert dans les forêts d' Afrique centrale, en Mélanésie et dans les îles Salomon.

 

Il s'agit de produire des sons qui se trouvent en dehors de la tessiture masculine normale en changeant de registre c'est à dire, en alternant rapidement la voix de poitrine et la voix de tête ( voix de fausset) . Le fameux « lalala Ï you » est prononcé en voix de poitrine au « lalala », comme tous les « a » et les « o », et en voix de tête pour le « Ï ou » comme pour tous les « i » et les « ou ».

Le chant se compose de voyelles et de consonnes, le tout n'a pas de sens. Les chants actuels sont des synthèses des chants traditionnels ancestraux qui composent le naturyodel, et sont toujours joyeux.

Le passage de la voix de poitrine à la voix de tête provoque de nombreux troubles vocaux parmi les chanteurs de yodle, cela est souvent du à une mauvaise pratique. Le yodleur doit beaucoup travailler sa voix afin qu'elle n'en pâtisse pas.